Biographie

Anne Dambricourt Malassé

Anne Dambricourt Malassé paléoanthropologue


Paléoanthropologue au CNRS, attachée au Muséum national d'Histoire naturelle, Anne Dambricourt Malassé mène une recherche sur les origines de l'Homme et étudie les liens entre le redressement du système nerveux et l'émergence de la conscience réfléchie. Elle est l'auteur de la découverte des origines embryonnaires de cette évolution.


Après une maîtrise en géologie à l'Université Paris XI Orsay, puis un DEA en géologie du Quaternaire, paléontologie humaine et préhistoire à l'Université Paris VI Pierre et Marie Curie, elle soutient sa thèse de doctorat en 1987 à l'Institut de Paléontologie Humaine à Paris. C'est la première thèse du Muséum national d'Histoire naturelle consacrée aux origines de l'Homme.

En 1989, parrainée par Jean Piveteau, elle bénéficie d'une bourse de la prestigieuse Fondation Fyssen, pour se rendre à Utrecht aux Pays-Bas, étudier des embryons de primates conservés au Laboratoire Hubrecht.

Recrutée au CNRS en 1990, elle est titularisée en 1992 avec une demande de distinction, et obtient l'Habilitation à Diriger des Recherches en 2011 avec les félicitations du jury à titre exceptionnel. Elle enseigne au Muséum national d’Histoire naturelle, à AgroParisTech, dans différentes écoles d'ostéopathie, et a aussi dispensé des cours à la Faculté de Médecine de Paris, à l'Université Aix-Marseille et à l'Université de Rome La Sapienza.

Elle a participé à de nombreuses rencontres internationales pluridisciplinaires sur l'identité humaine et l'évolution, notamment au Québec, au Kazakhstan, en République tchèque, au Maroc, à New-York et à Rome. Elle donne aussi des conférences à l'intention du grand public dans le cadre des Journées du Patrimoine, des Journées nationales d'Archéologie, et de la Fête de la Science.

Ses recherches sur le terrain l'ont menée en Asie continentale, des contreforts du Pamir à ceux du Tibet, du Pakistan à l'Inde et à la Chine. En 1996, elle dirige une mission du Ministère des Affaires Étrangères dans l'Hindou Kouch, et depuis 2012, la Mission Archéologique Française en Inde sous le parrainage d'Yves Coppens, après dix années de prospection dans les piémonts himalayens. L'Inde et la France annoncent en 2016 la découverte par cette mission des plus vieilles traces d'activités humaines, datées d'au moins 2,6 millions d'années.

La compréhension des liens entre l'évolution, la posture et la psychomotricité l'a conduite à créer, avec des enseignants-chercheurs et des ostéopathes, l'association FREHOPS, Fédération des Recherches sur l'Évolution Humaine, l'Ostéopathie et la Posture au Service de la Santé.

Elle est également co-fondatrice de l'association Plasticités-Sciences-Arts, entre les sciences, les arts et les humanités.




Histoire Naturelle de l'Homme Préhistorique :
Anne Dambricourt Malassé - Page officielle CNRS UMR 7194