Agréments

Anne Dambricourt Malassé
Agréments

Les avis d'autorités compétentes de 1987 à 2017
en France, Afrique du Sud, États-Unis, Pays-Bas 


1987

Jean-Louis HEIM, Professeur du Muséum national d'Histoire naturelle, titulaire de la chaire de paléoanthropologie de l'Institut de Paléontologie Humaine, Fondation Albert 1er de Monaco, Paris.

Jean-Louis Heim Professeur du Muséum national d'Histoire naturelle

Jean-Louis Heim

Dans les conclusions qui se dégagent de ce long et méticuleux travail de recherche et de documentation, l'auteur a mis l'accent, fait jusqu'alors méconnu, sur la prémininence de la bascule du clivus par rapport à la télencéphalisation et la posture et ceci par l'action d'inductions épigénétiques.

La démarche intellectuelle de Madame Dambricourt Malassé traduit un esprit d'analyse particulièrement ouvert aux phénomènes biologiques ainsi qu'aux données de la paléontologie. Douée d'un sens critique évident, elle n'hésite pas à remettre en cause la position taxonomique et phylétique de certaines pièces fossiles et à proposer un modèle de reconnaissance de la position des documents fossiles, ce qui devrait être d'une utilité certaine pour les paléoanthropologues.

Extrait du rapport de thèse de doctorat Ontogenèses, paléontogenèses et phylogenèse du corps mandibulaire catarhinien, nouvelle interprétation de la mécanique humanisante, théorie de la foetalisation (Bolk, 1926),
16 novembre 1987.



Henry de LUMLEY, Professeur du Muséum national d'Histoire naturelle, directeur du laboratoire de
préhistoire.
Jean-Louis HEIM, Professeur du Muséum national d'Histoire naturelle, paléoanthropologue.
Roger SABAN (1920-2011), Professeur du Muséum national d'Histoire naturelle.
Donald E. RUSSELL, paléontologue, attaché à l'Institut de Paléontologie du Muséum national d'Histoire naturelle.
Roland BENOIT, Professeur de la Faculté de chirurgie dentaire de l'université René Descartes-Paris 5.
Marie-Antoinette de LUMLEY, Directrice de recherche au CNRS, paléoanthropologue.

L’Institut de Paléontologie Humaine Paris 1920

L'Institut de Paléontologie Humaine, Paris, 1920.
© Fondation I.P.H.

Madame Anne Dambricourt Malassé née le 14 juillet 1959 à Neuilly-sur-Seine, a présenté à l'Institut de Paléontologie Humaine, le lundi 16 novembre 1987, une thèse de doctorat du Muséum national d'Histoire naturelle. Après avoir pris connaissance du mémoire de thèse de doctorat et assisté à sa soutenance, le jury admet le candidat au grade de docteur du Muséum national d'Histoire naturelle, en lui décernant la mention très honorable.

Procès verbal d'examen, 16 novembre 1987.


1988

Jean PIVETEAU (1899-1991), à l'origine du laboratoire de paléontologie des vertébrés et de paléontologie humaine de l'université de Paris, titulaire de la chaire, fondateur de la paléoneurologie en France et Président de l'Académie des sciences, Institut de France (1973).

Jean Piveteau fondateur de la paléoneurologie Président de l'Académie des sciences

Jean Piveteau

Madame Anne Dambricourt Malassé vient de soutenir une thèse profondément originale envisageant dans une perspective nouvelle le problème de l'hominisation.

Les corrélations entre la mandibule et le crâne (région cérébro-faciale), vont conduire l'auteur à une interprétation nouvelle du phénomène humain.

Ce travail tout à fait remarquable apporte une contribution capitale à la connaissance du phénomène humain.

Lettre manuscrite pour la bourse d'études de la Fondation Fyssen, 23 mars 1988.



Henry de LUMLEY, Professeur du Muséum national d'Histoire naturelle, directeur du laboratoire de
préhistoire.

Henry de Lumley

Henry de Lumley (source I.P.H.)

Madame Anne Dambricourt Malassé, paléoanthropologue, candidate sur un sujet original présentant une nouvelle interprétation de la mécanique humanisante basée sur ses travaux sur le développement de la mandibule des Primates.

L'originalité de ses recherches consiste à cerner les processus de l'Hominisation au travers de l'approche embryonnaire et foetale des grands groupes de Primates actuels et éteints.

Je tiens à souligner l'originalité du travail de Madame Anne Dambricourt Malassé basé sur une démarche analytique méthodique et largement documentée. Son étonnante faculté à assimiler les problèmes de développement et d'évolution des mammifères supérieurs lui permet d'organiser une méthode de recherches totalement nouvelle.

Madame Anne Dambricourt Malassé a toutes les qualités requises pour être un brillant chercheur qui n'a pas peur de sortir des sentiers battus, dans un domaine qui intéresse les préhistoriens, les anthropologues et tous les hommes soucieux de leur origine, puisqu'il s'agit de comprendre le mécanisme de l'évolution biologique associé aux productions socio-culturelles.

Rapport pour la candidature au corps des chargés de recherche au CNRS, 1988.


1989

Yves COPPENS, Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Paléoanthropologie et préhistoire, membre de l'Académie des sciences, Institut de France.

Yves Coppens

Yves Coppens

Madame Dambricourt Malassé a en effet une pensée et une œuvre (plus de 600 pages extrêmement originales)... Cet éclairage nouveau ouvre d'immenses perspectives sur l'interprétation de la morphologie, l'appréciation de sa signification, l'évaluation de la taxonomie et de la phylogénie telles qu'elles sont appliquées actuellement, sur la mesure du sens même de la spéciation telle qu'elle est pratiquée parfois.

Ce programme a évidemment l'extrême mérite de proposer quelques prometteuses directions de recherches sur la mécanique de l'évolution; on sait en effet depuis deux cents ans que les êtres vivants se transforment dans certaines circonstances et dans certains sens mais on ne sait pas très bien comment. Son œuvre écrite existe, ce dossier possède en lui-même un tel potentiel de recherche que ce serait vraiment confondre l'accessoire (petit nombre de publications un an après la thèse) et l'essentiel (le nouvel axe de recherche).

Avis d'un responsable scientifique sur les travaux et le programme de recherche du candidat au corps des chargés de recherche au CNRS, 23 janvier 1989.


1990

Henry de LUMLEY, Professeur du Muséum national d'Histoire naturelle, directeur du laboratoire de
préhistoire.

Anne Dambricourt Malassé travaille depuis plusieurs années à l'Institut de Paléontologie Humaine, où elle poursuit des recherches en collaboration étroite avec le Dr. M.J. Deshayes.

Ses travaux ont attiré l'attention de nombreux scientifiques, comme en témoignent les invitations pour participer à des colloques internationaux très spécialisés.

Les résultats de ses recherches apporteront certainement des données nouvelles et originales sur les processus d'hominisation. C'est un candidat exceptionnel pour un recrutement au CNRS.

Rapport pour la candidature au corps des chargés de recherche au CNRS.


1991

Les travaux de Madame Dambricourt Malassé sont très prometteurs et devraient apporter une contribution originale à l'étude des processus d'hominisation. Ses recherches doivent donc être encouragées.

Le président de la section 31 du Comité national de la recherche scientifique (CoCNRS).



Marie-Antoinette de LUMLEY, Directrice de recherche au CNRS, paléoanthropologue.

Marie Antoinette de Lumley

Marie-Antoinette de Lumley
Photo © Epa/Raymond Roig

Les travaux de Madame Anne Dambricourt Malassé par leur originalité, viennent contribuer à la compréhension du développement cranio-facial des Hominidés et apportent une explication à la discontinuité morphologique qui existe entre Homo habilis et Homo sapiens.

Par l'aspect théorique de la proposition d'une loi qu'elle nous apporte, elle est amenée à établir des relations avec les mathématiciens et les théoriciens.

Rigueur dans la méthode, originalité dans la conception, sont les deux caractéristiques de ce jeune chercheur. Sa présence au sein de l'Unité de Recherche Associée est tout à fait bénéfique pour stimuler l'ensemble de la collectivité scientifique que nous formons et pour donner à la paléontologie humaine une nouvelle ouverture.

Rapport annuel au CNRS, 1991.


1992

Huit avis mondiaux adressés au CNRS pour la titularisation
(extraits)

Jean CHALINE, Directeur du laboratoire Biogéosciences de l'université de Bourgogne, expert désigné par le CNRS.

Jean Chaline Directeur du laboratoire Biogéosciences

Jean Chaline
Photo © J-P. Fargier

Son concept de biodynamique cranio-faciale est effectivement une grande innovation dans le domaine de l'évolution humaine, qui permet de comprendre l'évolution globale et saccadée. Son travail, novateur, mériterait à mon avis une médaille du CNRS.

Grâce à elle, on passe enfin d'une paléontologie descriptive qui a montré ses limites, à une approche des mécanismes de l'évolution par une collaboration avec la biologie du développement. C'est une voie loin de la facilité et où la pluridisciplinarité sera de règle.

L'originalité de ses recherches fait qu'elle mérite non seulement d'être titularisée, mais de recevoir une distinction de la part du CNRS.

____________

Phillip V. TOBIAS (1925-2012), Directeur du département d'anatomie et de biologie humaine de l'université Witwatersrand, Johannesburg, Afrique du Sud. Nommé trois fois pour le prix Nobel.

Phillip V. TOBIAS Johannesburg

Phillip V. Tobias

She has made liberal use of ontogenetic developmental principals and I believe this is terribly important, at a time when very few people are pursuing such an approach.

The way in which gene mutations alter the rates of developmental processes provides a valid biological support base for the approach of Dambricourt Malassé.

I have great admiration and feel that the ontogenetic approach to morphology and phylogeny is the utmost importance, as exemplified by my use of it in my own researches, by the work of Stephen Jay Gould etc.

____________

René THOM (1923-2002), Professeur à l'Institut des Hautes Études Scientifiques, médaille Fields (1958).

René Thom

René Thom (image CNRS)

J'ai pris connaissance des travaux de Madame Dambricourt portant sur sa découverte essentielle, de la corrélation par une variation en sens opposé, des angles α et β des pantographes (la contraction cranio-faciale selon sa terminologie) avec le rôle central du sphénoïde dans cette organisation.

Je ne crois pas dans ma carrière avoir rencontré un biologiste ayant un sentiment aussi fin et aussi précis des contraintes d'équilibration globale de l'être vivant.

____________

Dr. Robert Leon FISHER, Director of Orthodontics, Long Island College Hospital, Brooklyn, NY, head of the New York Statewide Health Coordinating Council (SHCC), member of the Orthodontic Faculty, New York University College of Dentistry. « He is considered as the father of Dental Anthropology, as his 1953 book An Introduction to the Human Masticatory Apparatus ».

Long Island College Hospital Brooklyn New York

Long Island College Hospital, Brooklyn, New York

J'ai l'honneur de soutenir avec insistance devant le CNRS la poursuite des recherches d'Anne Dambricourt Malassé sur les lois de la croissance cranio-faciale telles qu'elles ressortent de la phylogenèse et de l'ontogenèse des Primates.

Les médecins aux USA sont particulièrement désireux d'apprendre davantage encore des découvertes centrales menées par Anne Dambricourt Malassé et le Dr. Deshayes.

Les publications apportent une découverte capitale particulièrement stimulante pour le développement des idées du XXIème siècle en direction de l'analyse et de la pratique de l'orthopédie maxillo-faciale.

La dynamique cranio-faciale est une voie d'avenir et tout ce qui peut être fait pour favoriser son développement ne peut être qu'un don pour l'humanité.

____________

Dr. Robert Gustave GUDIN, Professeur honoraire d'orthopédie maxillo-faciale, université Bordeaux-Segalen, membre de l'Académie nationale de chirurgie dentaire.

Dr. Robert Gustave GUDIN L'architectonique cranio-faciale

Robert Gustave Gudin, L'homme dans son évolution (2002)

J'ai suivi depuis déjà quelques années les recherches de Madame Dambricourt Malassé. Ses hypothèses vont dans l'orientation que notre Maître commun Jean Piveteau avait présentée à l'Académie des sciences en 1952.

Ses travaux mettent en évidence la « contraction cranio-faciale » et la relation dynamique qui unit la flexion du clivus et la forme de la mandibule au cours du développement du tube neural. Ces recherches préliminaires d'embryogenèse me paraissent éclairer d'un jour nouveau la phylogenèse des primates et sont d'un grand intérêt pour ma spécialité en orthopédie pédiatrique.

____________

Dr. Marie-Josèphe DESHAYES, médecin stomatologiste, membre titulaire de la Société Française d'Orthopédie Dento-Faciale.

Dr. Marie-Josèphe DESHAYES

Marie-Josèphe Deshayes
Photo © Télécrâne innovation

Les travaux de Madame Anne Malassé portent sur les mécanismes responsables de la morphogenèse cranio-faciale. Elle en déduit une loi de croissance: il s'agit d'un phénomène de contraction cranio-faciale.

Cette loi est vérifiée par les faits cliniques et les résultats des traitements en orthopédie dento-maxillo-faciale.

Tout le mérite de Madame Malassé est d'avoir su formuler une théorie ontogénique de l'évolution, à partir de cette nouvelle loi de croissance. Sa rigueur intellectuelle, sa grande capacité de synthèse, la cohérence de son raisonnement, le profond courage dont elle fait preuve font honneur à la recherche scientifique.

____________

Dr. Jean-Pierre DEFFEZ (1932-2017), Professeur au Collège de médecine, chef du service de chirurgie maxillo-faciale et de stomatologie pédiatrique de l'hôpital Robert-Debré à Paris, précurseur de l'orthodontie pédiatrique.

Les travaux de Madame Dambricourt Malassé apportent aux cliniciens préoccupés des finalités de la croissance faciale, un substrat scientifique précieux.

Les relations architecturales entre la base du crâne et la morphologie faciale sont mal connues, alors même que l'ensemble de l'étage moyen du visage s'inscrit dans le prolongement de la portion antérieure de la base du crâne.

____________

Bernard H. BICHAKJIAN, Professeur à l'université Radboud de Nimègue, Pays-Bas, linguiste, membre du comité exécutif de la Language Origins Society (LOS).

Bernard Bichakjian

Bernard H. Bichakjian

La communication qu'Anne Malassé avait faite en 1989 avec le Dr. Marie-Josèphe Deshayes au colloque de LOS à l'université du Texas à Austin avait été très appréciée par les spécialistes d'anthropologie physique.

L'importance de la contribution d'Anne Malassé à l'étude de l'évolution biologique est indéniable, et tout laisse présager qu'elle continuera car son esprit de rigueur, sa faculté d'analyse et sa probité intellectuelle doublée d'un grand courage ne manqueront pas de produire un travail fécond et des réussites enviables.


1996

Yves COPPENS, Professeur au Collège de France, titulaire de la chaire de Paléoanthropologie et préhistoire, membre de l'Académie des sciences, Institut de France.

annuaire du Collège de france 1995 1996 résumé des cours et travaux Paris


SÉMINAIRES
GRANDS NOMS, GRANDS MOMENTS DE L'HISTOIRE DE NOS SCIENCES

L'idée du séminaire m'est venue d'une consultation de la revue Archéologie à propos d'un projet de dossier sur Pierre Teilhard de Chardin présenté par Anne Dambricourt Malassé; pour y répondre j'ai pensé qu'une solution élégante pouvait être de prendre contact avec ce chercheur et de lui offrir de venir s'exprimer à la tribune du Collège, ce que je fis et qu'elle accepta immédiatement.

« Les fondements modernes de la pensée de Pierre Teilhard de Chardin face au chaos déterministe »
par Anne Dambricourt Malassé, chargée de recherche au CNRS.

14 mars 1996

Anne Dambricourt Malassé a emporté son public (particulièrement abondant), avec une conviction à toutes épreuves, dans une vaste compréhension du monde plongeant loin la "vision" de Teilhard qui écrivait « nous ne sommes pas égarés dans l'Univers, au contraire »; c'est précisément ce que déclare Anne Dambricourt Malassé qui parle d'une logique interne à l'histoire de l'Univers, quinze milliards d'années de complexité-conscience, complexité croissante. Ses propres recherches, qui portent sur l'évolution du crâne dans une perspective à la fois ontogénique et phylogénique, démontrent un phénomène de flexion-contraction de celui-ci qui se déroule par palier (2 500 000 ans et 200 000 par exemple) et qui est le produit d'une évolution de l'embryogenèse. Ce phénomène n'est bien sûr observable que dans la longue durée, mais il traduit une logique d'une stabilité étonnante, un temps irréversible, écrit Anne Dambricourt Malassé, qui mémorise! Je ne suis pas éloigné de sa pensée. Le sens (dans tous les sens du terme) de l'histoire de la matière inerte, vivante, pensante, dans sa course à la complexité, est un constat troublant.

Annuaire du Collège de France 1995-1996, résumé des cours et des travaux, 96ème année, Paris.


1997

Académie des Sciences, des Arts et Belles Lettres de Caen.

Anne Dambricourt Médaille de l'Académie des Sciences des Arts et Belles Lettres de Caen

Médaille de l'Académie à Anne Dambricourt
Photo © Joëlle Dautricourt

Médaille de l'Académie des Sciences, des Arts et Belles Lettres de Caen - Institut de France,
remise à Anne Dambricourt Malassé à l'occasion de sa conférence :

« Les racines embryonnaires du processus d'hominisation »

Conférence de Anne Dambricourt Malassé Académie des sciences des arts et belles lettres Caen 1997

Sur invitation du Président Jean-Jacques Bertaux.
Auditorium du Conseil régional, Abbaye aux Dames, Caen, le samedi 25 octobre 1997.


2000

Francis Clark HOWELL (1925-2007), Professeur à l'université de Berkeley, Californie, directeur du Human Evolution Research Center (HERC), membre de l'Académie nationale des sciences des États-Unis d'Amérique.

Francis Clark Howell

Francis Clark Howell

Dear Dr. Dambricourt Malassé,
In the past you sent me some of your very interesting paper on human evolution, with particular reference cranio-facial and cerebral development etc…

In your recent excellent chapter in the volume « L'identité humaine en question », I came accross, what seems to be an important new paper in Mémoires de l'Académie des Sciences, Arts et Belles Lettres de Caen, 1999.

This seems, I think, te be among your most extended treatments of your work, I would be most grateful if you could send me a separata as it would be both helpful and informative.

My best thanks for your help.

Lettre manuscrite, 29 mai 2000.


2011

Habilitation à Diriger des Recherches

« Les équilibres bipèdes permanents, origine embryonnaire, morphogenèse, équilibre occluso-postural, conséquences pour l'évolution psychomotrice et comportementale des hominidés »

Jean-Pierre ROSPARS, Directeur de recherche à l'Inra, neurobiologiste.

Jean-Pierre Rospars

Jean-Pierre Rospars

L'ensemble des réalisations de Madame Dambricourt Malassé révèle un remarquable équilibre de l'action et de la réflexion, des mises au point techniques et des développements théoriques, du travail individuel et en équipe, de la recherche en laboratoire et sur le terrain, de la communication tant auprès des pairs et des étudiants que du grand public. Il est peu fréquent de rencontrer chez un même chercheur un tel éventail d'aptitudes diverses, avec le courage que suppose la défense d'idées nouvelles.

Rapport du premier jury pour l'Habilitation à Diriger des Recherches (extrait), 2 mars 2011.

____________

Jacques VAUTHIER, Professeur émérite, mathématicien et philosophe des sciences, directeur de l'unité de formation et de recherche de mathématiques pures de l'université Pierre-et-Marie-Curie (Paris 6).

Jacques Vauthier

Jacques Vauthier

Il est inutile de dire, je pense, combien son travail modifie profondément l'approche de la grande question des processus d'humanisation. L'allusion à la théorie du Chaos au lieu de la théorie stochastique montre le changement de paradigme chez Madame Dambricourt. Les attracteurs harmoniques jouent un rôle de stabilisateur comme des horloges chimiques qui oscillent entre deux couleurs.

Le travail de Madame Dambricourt, apporte me semble-t-il, une contribution considérable par la donnée à de nouvelles pistes conduisant à des nombres: ce sont les questions liées aux angles qu'elle repère au niveau du crâne assurant le redressement des hominidés.

L'irruption de la géométrie est fascinante par les conclusions qu'elle en tire. Nous sommes bien dans une démarche scientifique au sens d'Henri Poincaré reprise par Bachelard: partant des nombres on doit déboucher in fine sur une équation différentielle qui assure une prévision. Les neurosciences avec les détections de plus en plus précises des lieux de constitution de la connaissance, viennent aussi apporter leur contribution dans ce contexte où on ne les attendrait peut-être pas.

Le spectre de recherche de Madame Dambricourt est extrêmement porteur d'avenir pour les jeunes chercheurs.

Rapport du premier jury pour l'Habilitation à Diriger des Recherches (extrait), mars 2011.

____________

Iégor REZNIKOFF, Professeur émérite, mathématicien, université de Paris Ouest-Nanterre.

Iégor Reznikoff

Iégor Reznikoff

Sorti des lois génétiques, quant à la connaissance de telles lois physico-biologiques et de l'évolution, il n'y a eu jusqu'ici aucun progrès.

C'est à ce niveau que se situent les travaux de Mme Dambricourt. En particulier, son travail impressionnant de près de vingt-cinq ans de recherche, portant à la fois :

1) sur 60 Ma d'évolution crânienne, des prosimiens aux grands singes, et jusqu'aux sapiens;
2) sur l'embryogénèse chordale et crânienne, comparée, des singes et de l'homme.

La puissance de conviction du travail présenté résulte de la complémentarité et de la cohérence de ces deux axes de recherche démontrant une même logique d'évolution. Chacun mesuré de façon précise dans une approche géométrique, élémentaire pour le moment, mais promettant une approche mathématique plus élaborée et, en fait, nécessaire vu la complexité des phénomènes.

La loi agissant sur le système cranio-facial et la verticalisation, si l'on ne sait pas l'énoncer en tant que telle, du moins peut-on la voir à l'œuvre et la décrire. C'est une première dans la théorie de l'évolution. C'est dire que l'œuvre de Mme Dambricourt est d’importance majeure, non seulement en paléontologie, mais d'une façon plus générale, en théorie de la connaissance.

Il faut faire ici l'éloge de la capacité de Mme Dambricourt à penser, unifier, à mettre au clair une logique interne si complexe et qui met en jeu autant de domaines différents (paléontologie, biologie, biométrie, embryologie, anatomie crânienne, morphogénèse, etc.).

Sur ce mot "attracteur harmonique" (Acta Biotheoretica 43, 113-125, 1995), on notera qu'il s’agit d'une notion de dynamique géométrique, et non d'une notion anthropologique finaliste.

Pour conclure, nous dirons que le travail de la Candidate est si remarquable et fructueux que l'exercice académique de la soutenance paraît surérogatoire.

Rapport du premier jury pour l'Habilitation à Diriger des Recherches, extrait, Paris, le 2 avril 2011.

____________

Yves COPPENS, Professeur au Collège de France.
Jean-Louis HEIM, Professeur au Muséum national d'Histoire naturelle.
Marie-Christine HOBATHO, Professeur, université de technologie de Compiègne.
Vincent FLEURY, Directeur de recherche au CNRS, biophysicien de l'embryogenèse.
Djillali HADJOUIS, paléanthropologue, HDR, attaché à l'UMR 5288 CNRS.
Sandra JOFFROY, biologiste, Vice-doyenne de l'université Toulouse III - Paul Sabatier.

Félicitations du jury HDR de Anne Dambricourt Malassé 2011

Anne Dambricourt Malassé avec le jury de l'HDR
Photo © Joëlle Dautricourt

Les membres du jury félicitent Madame Anne Dambricourt Malassé pour la qualité de son exposé. L'exposé des travaux de recherches démontre une démarche innovante par une approche pluridisciplinaire impliquant la modélisation, la biologie, les techniques de reconstruction via l'imagerie médicale... pour l'obtention des données quantitatives dans la compréhension de l'évolution. Les membres soulignent les nombreuses prospections de fouille effectuées par Madame Anne Dambricourt Malassé en Asie, en Afrique sub-saharienne.

Les membres du jury soulignent tout particulièrement les études pionnières effectuées par Madame Dambricourt Malassé sur l'embryogenèse, la morphogenèse dans sa discipline et sa contribution pour la transmission et formation avec des nouvelles approches initiées avec ses collaborateurs en paléontologie.

Pour toutes ces raisons les membres du jury lui décernent le diplôme d'Habilitation à Diriger des Recherches avec les félicitations du jury.

Second jury de l'Habilitation à Diriger des Recherches, université de technologie de Compiègne, 24 juin 2011.


2016

Yves COPPENS, Professeur au Collège de France.

Anne Dambricourt Malassé et Yves Coppens 2011

Yves Coppens et Anne Dambricourt Malassé
Photo © Joëlle Dautricourt

Après avoir siégé dans son jury d'HDR passée en 2011 avec la meilleure mention, j'ai mieux suivi les travaux de Madame Anne Dambricourt Malassé, notamment sa recherche de terrain dans les Siwaliks au pied de l'Himalaya à la tête d'une solide équipe franco-indienne de chercheurs en sciences géologiques, paléontologiques, paléoanthropologiques et préhistoriques.

Cette recherche, conduite avec beaucoup de méthode et d'obstination dans un terrain difficile d'accès, vient de conduire cette équipe à la découverte exceptionnelle d'incontestables traces de décarnisation de 2 600 000 ans, c'est la date la plus élevée d’Asie.

Il n'est pas nécessaire d'insister, je crois, sur l'évidence de la justification de la promotion de Madame Anne Dambricourt Malassé qui conduit par ailleurs beaucoup d'autres actions de recherche et d'enseignement.

Lettre adressée au CNRS pour la candidature au corps des directeurs de recherche du CNRS, 16 décembre 2016.


2017

Edgar MORIN, Directeur de recherche émérite au CNRS, sociologue et philosophe.

Anne Dambricourt Malassé parle sans tabou avec Edgar Morin chaire de complexité 2017

Anne Dambricourt Malassé invitée d'Edgar Morin
Photo © Katy Sylvestre

Chère Anne,
Je propose comme thème l'hominisation passée et présente qui permettrait de présenter votre conception qui fut si méconnue longtemps. Amicalement, Edgar (9 septembre 2017).

Anne Dambricourt Malassé rencontrec Edgar Morin sur l'hominisation à l'ESSEC

Edgar Morin, Anne Dambricourt Malassé, Thomas Johnson

Débat « Sans Tabou » avec Edgar Morin sur le thème de « L'Hominisation passée et présente », chaire Edgar Morin de la complexité, ESSEC Business School, mercredi 4 octobre 2017, Paris.